La Gironde en un clin d'oeil

Découvrez, en un clin d’œil, un panorama des dynamiques territoriales de la Gironde. Nous vous proposons de vous détacher des présentations classiques et d’explorer le département selon des points de vue différents. Parcourez ainsi, à partir de sept datavisualisations, les donnés clés de la Gironde.

evolution-population_my.png

Evolution de la population sur une base 100 de 1975 à 2012

La croissance de la population est constante en Gironde depuis 1975 mais n’évolue pas avec le même rythme sur l’ensemble du Département.

Ainsi c’est le territoire du Bassin d’Arcachon / Val e l’Eyre qui voit sa population le plus augmenter, avec une croissance bien supérieure à la moyenne girondine.
Contrairement aux idées reçues, c’est Bordeaux qui enregistre l’évolution la moins importante.

Voir la datavisualisation

evolution-population_my.png

Population par territoires en 2013

La Gironde compte plus d’un million cinq cent mille habitants en 2013. Mais la différence de peuplement est très importante entre les territoires urbains, périurbains et ruraux. Ainsi c’est le territoire des Graves, localisé à cheval entre la métropole et les espaces périurbains, qui compte le plus d’habitants tandis que le Médoc en dénombre presque trois fois moins.

Voir la datavisualisation

La pyramide des âges en 2012

Avec une moyenne d’âge de 40,3 ans, la population girondine n’échappe pas au phénomène du vieillissement, l’âge moyen ayant augmenté de 10 mois depuis 2007. Cependant, les pyramides des âges sont assez disparates entre les territoires, il n’y a qu’à regarder leurs formes ! Le profil « pyramidal » de Bordeaux, avec une base large et un sommet fin, ne laisse pas de doute sur la jeunesse de sa population. Quant au profil « champignon » du Bassin d’Arcachon / Val de l’Eyre, la base étroite et le sommet large, montre une population vieillissante.

Voir la datavisualisation

Superficie des territoires

Avec près de 10 000 km², la Gironde est le plus vaste département de France métropolitaine. Parmi les neufs territoires qui la composent, le Sud-Gironde en recouvre presque un tiers tandis que Bordeaux seulement 0,5%.

Voir la datavisualisation

Structure de l'emploi

Plus des deux tiers des salariés girondins relèvent du secteur des services et des administrations publiques. Cette proportion est encore plus importante dans les territoires métropolitains et celui du Bassin d’Arcachon / Val de l’Eyre avec un secteur touristique très dynamique et la présence de grandes administrations. L’agriculture qui représente 4% des emplois en Gironde est très présente dans le Médoc, le Libournais et le Sud-Gironde ou les exploitations viticoles et sylvicoles sont le plus concentrées.

Voir la datavisualisation

densite_territoires-pt.png

La densité en habitants/km2 en 2012

Avec près de 10 000 km², la Gironde est le plus vaste département de France métropolitaine. Parmi les neufs territoires qui la composent, le Sud-Gironde en recouvre presque un tiers tandis que Bordeaux seulement 0.5%.

Voir la datavisualisation

solde_mig_nat_2007_2012_pt.png

Part du solde migratoire et naturel dans l'évolution de la population entre 2007 et 2012

L'évolution de la population entre deux recensements peut se décomposer selon deux facteurs, le solde naturel et le solde migratoire.
Le solde naturel est la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès, et le solde migratoire est la différence entre le nombre de personnes qui sont entrées sur le territoire et le nombre de personnes qui en sont sorties.
En Gironde, c’est le solde migratoire qui alimente majoritairement la croissance de la population, cependant des différences se font jour entre territoires.
Ainsi l’augmentation de la population sur le Bassin d’Arcachon / Val de l’Eyre est alimentée à 99% par le solde migratoire entre 2007 et 2012, tandis qu’il s’agit de l’exact inverse pour Bordeaux. La croissance dans les autres territoires est alimentée par les soldes tant migratoires que naturels.

Voir la datavisualisation